« JADEN AN NOU »
JARDINS COLLECTIFS & ALIMENTATION

Projet proposé dans le cadre de l’appel à  projets pour le Plan Régional de l’Alimentation (PRALIM) datant de juin 2014, proposé par la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF).

Contexte :

Proposer une action, dans la continuité des précédents partenariats avec la Banque Alimentaire de la Guadeloupe, visant non seulement à  favoriser la consommation mais surtout l’approvisionnement en fruits et légumes locaux pour un plus grand nombre de personnes défavorisés, et à  lutter contre le gaspillage de produits encore consommables.

OBJECTIF ET CONTEXTE

Objectif général:

  • Contribuer à  faciliter l’accès des personnes en situation de précarité de la région Guadeloupe, à  une alimentation équilibrée, déterminant majeur de la santé,
  • Lutter contre le gaspillage de denrées encore consommables.
  • Sensibiliser les bénéficiaires de l’aide alimentaire pour redécouvrir la valeur nutritive des aliments.

Objectif spécifique :

  • Améliorer et diversifier l’alimentation des personnes en situation de précarité en mettant à  disposition de l’aide alimentaire les fruits et légumes récoltés.
  • Créer des espaces de sociabilité afin de redynamiser des personnes en difficultés et/ou en demande d’insertion à  travers des activités et ateliers autour du jardinage et de l’alimentation.
  • Favoriser les liens sociaux et intergénérationnels autour d’un projet commun et permettre le développement de compétences agricoles au moyen d’échanges entre bénévoles (voisins, associations, quartiers, bénéficiaires de l’aide alimentaires) et agriculteurs.

LE PRINCIPE

C’est quoi ?

L’action consiste donc à  :

  • Mettre en place 4 jardins collectifs « type jardin créole » :
  • Organiser des ateliers autour du jardinage et de l’alimentation au bénéfice d’une cinquantaine de personnes
  • Mettre en oeuvre un réseau de glaneurs bénévoles pour la récolte de fruits avec une douzaine de personne.

Quand ?

Projet mis en oeuvre de Novembre 2014 à  Décembre 2016

Pour qui ?

Bénévoles des quartiers et associations concernées, bénéficiaires de l’aide alimentaire, jeunes sans emplois/ en difficultés, toutes personnes dans le besoin & volontaire….

O๠?

Le projet concerne l’ensemble du territoire de la Guadeloupe en particulier les zones urbaines, à  périurbaines pour ce qui concerne le volet des jardins.

LES JARDINS COLLECTIFS

Des jardins créés et entretenus par plusieurs personnes, réalisés dans le respect de l’agriculture biologique et de nos faà§ons culturales c’est-à -dire nos savoirs faire traditionnels « jardin créole ».

On y retrouve les 4 principales composantes: cultures maraichères, vivrières, ornementales, médicinales & aromatiques. Les variétés rares et/ou en voie de disparition seront aussi valorisées.

Chaque jardinier évolue et dispose « librement » sur l’ensemble de la zone cultivée et travaille de faà§on collective.

Un encadrement technique, logistique et matériel des apprenants, assuré par une  technicienne agricole de l’association à  raison d’une fois par semaine.

Les récoltes des produits du jardin au profit des jardiniers dans le partage (partage des denrées ou  préparation culinaire partagée).

Les impacts des jardins

Pour les bénéficiaires :

  • Dynamisation des personnes et sortie de l’isolement
  • Retour du lien social (brassage des échanges intergénérationnels)
  • Amélioration de l’estime de soi, place sociale dans un groupe, sentiment de bien être/épanouissement personnel
  • Capacité à  mettre en oeuvre un projet collectif
  • Respect de l’autre

Pour le quartier/ ou périphérie des résidences

  • Renforcement du lien social et échange entre résidents
  • Regain de citoyenneté dans les quartiers (réduction des actes d’incivilité)
  • Dynamisation du quartier
  • Amélioration du cadre de vie (une plus value pour le quartier ou la résidence)

4  jardins réalisés

En Grande Terre

Deux terrains placés sous la gestion du CCAS de la ville de pointe à  pitre :

Au foyer-logement Gerty Archimède

Identité : « jardin du foyer Gerty Archimede »

Lieu : Lauricisque

Date de démarrage : 11 mars 2015

Superficie : 100m2

Jour de travail : mercredi matin entre 9h et 11h

Nombre de personne : 14 participants

Au foyer-résidence Achille René Boisneuf

Identite : « an ba bwa la »

Lieu : centre ville de Pointe à  pitre, résidence face à  la place de l’hôtel de ville

Date de démarrage : 19 mars 2015

Superficie : 14,50m/14,50m

Jour de travail : jeudi matin entre 9h et 11h

Nombre de personne : 16

En Basse Terre

Jardin sous la tutelle de l’association de quartier Gwadactif A la résidence la Belle Créole,

Identité : « résidence circonvallation »

Lieu : Résidence circonvallation / basse terre

Date de démarrage : octobre  2015

Superficie : à 250m2

Jour de travail : mercredi matin entre 7h et 9h

Nombre de personne : 7 participants

Jardin au profit des particuliers et des usagers de l’UDAF

Identité : « jardin créole »

Lieu : terrain de Fumerolles fond vaillant Saint Claude

Date de démarrage : octobre  2015

Superficie : 250m2

Jour de travail : mercredi matin entre 7h et 9h ou samedi matin

Nombre de personne : 9 participants

LES ATELIERS

Ces ateliers sont utilisés comme outils de renfort aux jardins. Ils permettent aux jardiniers d’améliorer leurs connaissances et au tout public d’aborder des thématiques plus spécifiques:

  • Acquérir des connaissances techniques/façons culturales pour la mise en place de jardins potager, médicinal, aromatique et ornemental.
  • Renforcer les connaissances sur la diversité des essences composant un jardin créole, leur saisonnalité, le compostage.
  • Découvrir des recettes permettant de valoriser nos fruits et légumes.
  • Participer à  l’éducation alimentaire par les différentes utilisations des fruits, légumes.
  • Sensibiliser à  la réduction du gaspillage alimentaire.

Une quinzaine d’ateliers ont été organisé sur les thèmes « entretien, plantation et récolte » et « jardin et alimentation», d’une durée de 3 heures.

Exemple d’ateliers sur la thématique « entretien, plantation et récolte »

  • Comment jardiner sans jardin ? Technique de culture hors sol (usage de divers contenant dimensionné pour un balcon ou l’intérieur d’un appartement).
  • Intervention théorique et atelier pratique sur l’importance du compost,
  • Préparation de recettes naturelles à  base de plantes ou comment prendre soin de son potager grâce aux plantes.

Exemple d’ateliers sur la thématique « jardin et alimentation»

  • Atelier d’agro transformation nos farines : manioc, dictame, poyo
  • le rapport des hommes avec la nourriture d’hier à  aujourd’hui, les effets du sucre et de la viande sur notre organisme.
  • Découverte de fruits et légumes rares, ainsi que différentes variétés de pois (comment les consommer & les cuisiner)
  • Atelier cuisines d’ailleurs: Haïti, Dominique, indien, amérindienne, et cuisine Ital.

Ateliers réalisés au bénéfice d’une centaine de personnes des associations de quartiers, de bénévoles, des bénéficiaires de l’aide alimentaire, bénéficiaires des jardins collectifs et du tout public. Réalisées sur les jardins collectifs respectifs de Basse terre et Grande terre, ainsi qu’à  la sylvathèque de Gourbeyre.

Impacts des ateliers

  • Apprentissage de techniques de cultures, recettes nouvelles.
  • Solutions alimentaires pour les personnes en situation de précarité.
  • Création de lien social (échanges et partage de bons procédés durant les ateliers).
  • Amélioration des connaissances sur les propriétés de certains fruits, légumes et plantes aromatiques ou médicinales.
  • Modification du regard sur les bénéfices des produits frais et locaux.

Le Principe du « glanage » :

La mise en oeuvre d’un réseau de glaneurs d’une dizaine de bénévoles pour la récolte et ou collecte de fruits et légumes chez les producteurs partenaires ou les particuliers.

Organisation :

6 opérations de glanage se sont déroulées dans la région du Sud Basse Terre, sollicitant une vingtaine de bénévoles et partenaires.

Producteurs et revendeurs ont été ciblés permettant une collecte d’environ 450kg de denrées pour la période 2015/2016, réparties entre les glaneurs et la banque alimentaire en charge de la redistribution aux épiceries solidaires.

Les constats :

En dehors de la difficulté à  mobiliser des bénévoles, les résultats de ces opérations révèlent l’ampleur du gaspillage de denrées alimentaires sur le territoire.

Et donc le potentiel de développement d’un réseau organisé et pérenne de collecte régulière.

Impacts :

  • Participation à  l’approvisionnement du réseau d’aide alimentaire en produits frais et locaux.
  • Moments de partage, d’échange et de convivialité.
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire.

Partenaires :

Grands remerciements pour leur don aux partenaires de ces opérations.
Agriculteurs et revendeurs : Clotaire AMELAISE, Monsieur CASALAN, Monsieur Jean CRANE, Monsieur FIFI, Mr WARPOLE (maraicher du levant), Mr PETRUS (Sicapag).

PARTENAIRES

  • Partenaires financiers

DAAF

  • Partenaires logistiques

BAG, CCAS de Pointe à  Pitre, foyer Achille René Bois neuf et Gerty Achimède, association Gwad actif, la Belle créole, l’association Fumerolles, UDAF, Centre Remy nainsouta, Philippe miljevik, Line Van bever, cédrick calvados, Clotaire AMELAISE, Monsieur CASALAN Monsieur Jean CRANE, Monsieur FIFI, Mr WARPOLE (maraicher du levant), Mr PETRUS (Sicapag),Marie Gustave, Yvon Joseph

Contactez nous !

Vous désirez une information, nous donner votre avis, nous laisser un message ?

Facebook